• fr@francoisepigeolet.be

Toutes les publications

Briser l’hégémonie du MR à Wavre ?

admin No Comments

 

Le 20 septembre 2018, les 4 principaux partis de l’opposition ont annoncé avec grand fracas devant la presse locale que leur but principal était de renverser l’hégémonie du MR, seul parti au pouvoir depuis de trop longues années à Wavre …

Cette annonce m’interpelle fortement pour plusieurs raisons :

  1. Parler d’hégémonie du MR me semble totalement déplacé ! En effet, depuis 1994, c’est une Liste du Bourgmestre qui se présente aux électeurs de Wavre. S’il s’agit en effet d’une liste majoritairement MR, elle a cependant toujours été une liste d’ouverture. Souvenez-vous de la présence sur cette liste des gens comme Jean Noel (PS), Jean Rollin (PS), Roger Van Houtvinck (PS) et René Gillard (PSC) ? Cette fois encore, LB2018 ne déroge pas à ce principe en présentant un large panel de notre société wavrienne. Plusieurs candidats de notre liste ne sont pas affiliés au MR mais se présentent comme « simples citoyens ».
  2. Si, au soir des élections du 14 octobre, une majorité Ecolo, PS, CH+ et Défi se dégage, quel programme commun réaliseront-ils pour les 6 prochaines années ? Celui d’Ecolo ? Celui du PS ? Celui de CH+ ou celui de Défi ? Quand on lit leurs programmes respectifs, on constate beaucoup de divergences sur des thèmes essentiels pour l’avenir de Wavre (mobilité, Hall culturel…). Allons-nous vers le chaos ? Les Wavriens doivent choisir en connaissance de cause sur base d’un projet clair.
  3. A la lecture de ces programmes, je constate que le volet financier n’est pas abordé. Vont-ils faire en sorte que Wavre ne soit plus une des villes de Wallonie où la fiscalité est la plus basse ? Est-ce une attitude citoyenne que de promettre, sans prévoir le coût de ces promesses ?
  4. Le principal argument avancé par l’opposition qui revient à chaque débat, est le manque de démocratie à Wavre… Pourtant, cela fait maintenant plusieurs élections communales que plus de la moitié des électeurs nous fait confiance. S’il y a majorité absolue, c’est l’expression d’un processus démocratique défini dans notre Constitution. Cela ne nous empêche pas de mettre en place une politique participative qui donne la parole aux citoyens comme le montre notre bilan de la législature qui s’achève (ateliers citoyens, plateforme numérique de participation citoyenne, budget participatif, CCPH (Conseil consultatif de la Personne handicapée), Conseil des Jeunes, Conseil communal des Enfants …). Une Commission consultative d’Aménagement du Territoire et un Conseil des Aînés sont également inscrits dans notre programme.
  5. Enfin, au soir des élections du 14 octobre, si cette majorité se concrétise, les règles du jeu feront qu’au sein du parti majoritaire sera nommée bourgmestre la personne qui aura obtenu le plus de voix de préférence. Sur base des résultats de 2012, ce parti serait Ecolo et Monsieur Christophe Lejeune (tête de liste) deviendrait donc plus que probablement Bourgmestre. En 2012, ce dernier avait obtenu 202 voix de préférence … Monsieur Benoît Thoraux (tête de liste CDH) avec ses 997 voix de préférence appréciera… démocratiquement.

 

Françoise Pigeolet

 

Pour consulter notre programme, rendez-vous sur la page https://www.francoisepigeolet.be/communales-2018/programme-lb2018/

 

Cocorico !

admin No Comments

Anecdotique pour certains, sans doute… 6 années de travail, un bilan reconnu par des experts extérieurs, cela fait chaud au cœur !

Merci aux membres du Collège, aux Conseillers communaux de la majorité et de l’opposition, à l’ensemble du personnel de l’administration de Wavre qui m’ont accompagnée dans ma tâche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14 octobre. Débat TVCom LB/Ecolo/PS/CH+/Défi/PP.

admin No Comments

Seule contre tous…

L’électeur jugera !

Pour visionner le débat, cliquer ICI

Débat RTLInfo

admin No Comments

Ce mardi 3 octobre a eu lieu dans les studios d’enregistrement de Bel RTL un premier débat entre les membres de l’opposition et moi-même.

52 minutes durant lesquelles il est apparu clairement que l’opposition n’avait d’autre programme que de faire tomber la majorité actuelle.

La réaction de Christophe Lejeune (tête de liste Ecolo) à la fin du débat est particulièrement significative. C’est vrai qu’une telle coalition lui offrirait vraisemblablement le mandat de Bourgmestre de Wavre…

Aux Wavriens d’en décider. Rendez-vous le 14 octobre.

Pour visionner et entendre ce débat, cliquez ICI.

L’enjeu des élections communales 2018

admin No Comments

Quel avenir pour le centre-ville de Wavre ?

Article paru dans le Soir Plus de ce lundi 24 septembre 2018.

Pour voir l’article, cliquez ICI

Le MR de Wavre peut-il se passer de Charles Michel ?

admin No Comments

Article du Soir Plus paru ce lundi 24 septembre 2018.

Pour lire l’article, cliquez ICI

Interview DH

admin No Comments

Interview parue dans la DH du 17/09/2018.

« Il faut révéler tout le potentiel de Wavre »

Pour lire l’article, cliquer ICI

Je m’engage !

admin No Comments

Ma vison pour Wavre …

Programme LB 2018

admin 2 comments

Bonjour à tous,

Le programme de notre liste LB est dès à présent disponible sur mon site.

Programme LB2018

Je suis à votre disposition pour toute information complémentaire…

Bonne journée à tous !

Elections communales: attribution des sièges.

admin No Comments

Savez-vous comment sont attribués les sièges lors des élections communales ?

La répartition des sièges se fait selon une clé baptisée du nom de son inventeur : clé Impériali.

Pierre Guillaume Charles Giovanni Gaspard Melchior Balthazar, marquis Imperiali des Princes de Francavilla, dit Pierre Imperiali (Tongres, 17 mai 1874 – Soheit-Tinlot, 10 janvier 1940) fut un homme politique belge, membre du parti catholique.

Propriétaire foncier, il fut élu conseiller communal de Soheit-Tinlot (1901), puis en devint échevin (1905) et bourgmestre (1919), élu député de l’arrondissement de Huy-Waremme, au départ en suppléance de Dominique Pitsaer (1912-1919), puis devint sénateur de Huy-Waremme (1919-1925).

Imperiali est connu pour avoir inventé la méthode Imperiali, appliquée dès 1921 aux élections communales, pour promouvoir un système représentatif démocratique. Cette réforme d’allocation des moyens du système électoral a toujours subi des critiques, mais existe toujours au niveau communal.

Comment cela marche-t-il ?

Les scores électoraux de chaque liste sont divisés respectivement par 2, 3, 4 et ainsi de suite. Les quotients ainsi obtenus sont classés par ordre décroissant et donnent droit à un siège à la liste auquel ils appartiennent. On arrête le processus lorsque le nombre de sièges dévolu à la commune est atteint.

Un exemple concret. Elections communales de 2012, commune de Wavre – Limal – Bierges : 31 sièges à répartir.

La liste ordonnée des quotients apparaît en gras dans le tableau ci-après. Chaque quotient retenu donne droit à un siège à la liste. Ainsi la liste LB obtient 20 sièges, Ecolo 4 sièges, PS 4 sièges et CDH 3 sièges. Total : 31 sièges.

Diviseurs ↓ ECOLO P.S. CDH FDF LB
Scores –> 3.029 2.539 2.421 995 11.042
2 1515 1270 1211 498 5521
3 1010 846 807 332 3681
4 757 635 605 249 2761
5 606 508 484 199 2208
6 505 423 404 166 1840
7 433 363 346 142 1577
8 379 317 303 124 1380
9 337 282 269 111 1227
10 303 254 242 100 1104
11 275 231 220 90 1004
12 252 212 202 83 920
13 233 195 186 77 849
14 216 181 173 71 789
15 202 169 161 66 736
16 189 159 151 62 690
17 178 149 142 59 650
18 168 141 135 55 613
19 159 134 127 52 581
20 151 127 121 50 552
21 144 121 115 47 526
22 138 115 110 45 502

Françoise Pigeolet.

12