• fr@francoisepigeolet.be

Discours inauguration La Closière – Février 2018

Discours inauguration La Closière – Février 2018

admin No Comments

Madame la Présidente du CPAS,

Mesdames et Messieurs en vos titres et qualités,

 

Au nom de l’ensemble du Collège communal, je suis très heureuse et très fière aujourd’hui de pouvoir, avec vous, procéder à l’inauguration officielle tant attendue de la nouvelle maison de repos du CPAS de Wavre.

Un CPAS avec lequel nous travaillons au quotidien en parfaite synergie et à destination duquel nous avons renforcé notre soutien financier annuel qui s’élève depuis 2016 à 5.050.000 euros, tant les besoins sociaux auxquels il répond sont cruciaux à nos yeux.

Il s’agit en effet pour nous de la réalisation d’un point important de notre Déclaration de politique générale 2013-2018 qui vise à assurer le bien-être de notre population et pour ce faire, à mettre en œuvre un soutien aux familles à tous les âges de la vie.

Le vieillissement de la population dans notre commune est une réalité incontournable ce qui place notre société face à d’important défis. Sans vouloir vous inonder de chiffres, sachez qu’en 2000, Wavre comptait 15,20 % de personnes âgées de plus de 65 ans. Aujourd’hui, elle en compte 20,80 %. Soit plus d’1/5ème de notre population a plus de 65 ans…

Les besoins et les attentes des seniors sont pris en considération à divers niveaux.

Cette Closière flambant neuve est certes une concrétisation évidente de nos objectifs, mais retenez que nos préoccupations sont également effectives au quotidien dans divers registres, que ce soit :

–        L’offre culturelle

–        Les animations comme les différents goûters

–        La célébration des couples jubilaires

–        L’accompagnement à l’utilisation des nouvelles technologies

–        Les services de proximité, comme par exemple le prêt de livres par les bibliothèques et la livraison d’ouvrages à domicile

–        Les rencontres intergénérationnelles avec les jobs étudiants d’Eté solidaire,…

Grâce à l’allongement de la vie il est permis de se lancer de nouveaux défis, de réaliser des choses qu’une vie active ne nous permettait pas de faire. On a, le cas échéant, plus de temps à offrir à nos petits-enfants et pourquoi pas arrières petits-enfants. Il nous est possible de continuer à innover, dispenser notre savoir, nous investir dans des projets bénévoles, voyager, bref commencer une nouvelle vie sous un autre angle.

Malheureusement, les aspects négatifs ne sont pas négligeables : la maladie qui s’invite dans notre quotidien, la perte d’un des conjoints qui entraîne inexorablement une forme de solitude voire d’isolement, les difficultés pour se déplacer, l’impossibilité de rester seul,…

Autant de situations difficiles…

C’est dès lors ici que prend tout son sens d’intégrer une maison de repos appropriée.

Je suis très fière que le pouvoir public que nous sommes, via notre CPAS, ait porté et mené à bon port la construction de ce magnifique établissement moderne et performant.

Je voudrais ici rendre un hommage appuyé à toutes les personnes qui se sont investies dans ce projet et saluer les deux présidents de CPAS, Monsieur Frédéric Janssens puis Madame Nathalie Demortier, les différents Conseillers, le Directeur général Monsieur Destat, le Directeur financier, Monsieur Theys, qui ont porté successivement ce dossier. Même si la réalisation fut longue, il est incontestable que le résultat rencontre nos attentes.

Cette maison de repos est un projet ambitieux qui a pour but d’offrir un cadre agréable et chaleureux à nos résidents.

Une étude de la Fondation Roi Baudouin, met en exergue le fait que : « ce n’est pas parce que l’on est vieux et en difficulté que les attentes relationnelles disparaissent ».

Il est démontré que bien au contraire, elles restent aussi fortes que dans le passé. Les relations entretiennent la vie, pimentent l’existence et renforcent le sentiment d’utilité sociale. Je sais que nos résidents sont ici particulièrement gâtés : des animations appropriées ainsi que des activités adaptées à tout un chacun leur sont proposées.

Je souhaiterais également mettre en avant la Directrice de la Maison de repos, Madame Pauwels, et le personnel dans toute sa globalité. Votre métier est dur, il est bien plus qu’un métier. Il est, si vous me le permettez, un sacerdoce. On vous demande d’être au top, tant physiquement qu’émotionnellement. Il faut être sur le pont 24h/24. Chacun selon vos compétences et vos missions respectives, vous constituez les éléments essentiels qui fondent la qualité de vie au sein de la maison de repos. Sans vous, sans votre travail au quotidien, rien n’est possible. Croyez bien que nous en sommes conscients….

De tout cœur, un grand merci à vous tous qui avez permis et qui faites vivre ce superbe outil au bénéfice de nos aînés.

Bon vent à ce nouveau navire, bon vent à la Closière !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *