• fr@francoisepigeolet.be

Discours inauguration espace « Wavre in progress »

Discours inauguration espace « Wavre in progress »

admin No Comments

Bonsoir à tous,

Voici plusieurs années à présent que le Collège communal, conscient de la nécessité d’inscrire la revitalisation de Wavre au cœur de son action politique, mène une réflexion globale sur les réponses à apporter aux défis qui se posent à elle dans de multiples domaines : logement, commerce, sécurité, mobilité, aménagement urbain, services, environnement, …

Un chantier certes complexe mais exaltant et passionnant… un travail de longue haleine conditionné par notre souci de l’intérêt général et par notre ambition pour notre ville.

Après notre Plan communal de mobilité voté au Conseil communal du mois de mai, après de longs mois de réflexion et de gestation menées avec les différents auteurs de projets, c’est avec une certaine fierté que nous avons pu présenter dans le courant de ce mois de juin l’état d’avancement des grands dossiers que nous avons eu à cœur d’initier et qui ne manqueront pas de moderniser le visage de notre ville afin de lui permettre de répondre aux enjeux actuels et aux attentes de nos concitoyens.

Conscients de l’intérêt voire de l’inquiétude suscités par ces différents projets auprès des Wavriens (notamment…) et de la nécessité de les informer, étape par étape, de leur évolution, nous avons décidé de réunir l’ensemble des chantiers conséquents sous le label « Wavre in progress ». « Wavre in progress » c’est donc un site internet, une newsletter et, à partir de ce soir, un espace d’exposition permanente et évolutive.

Vous le savez, le point de départ de notre démarche fut l’étude Wavre 2030, ce guide urbanistique et environnemental élaboré par le Bureau Agora, destiné à nous accompagner dans notre réflexion et à garantir la cohérence bien sûr essentielle entre les différents projets visant le développement de notre Ville.

D’emblée nous le savions, et il ne faut pas être grand clerc pour s’en rendre compte, il s’agit de projets de longue haleine dont la concrétisation s’étalera sur plusieurs années.

Je peux comprendre l’impatience de nos concitoyens pour qui rien ne semble bouger. Ce n’est pourtant pas le cas, comme vous pourrez le constater.

En effet, les dossiers avancent bien… mais je tiens à rappeler que parallèlement à notre fougue et à notre volonté farouche de donner un nouveau souffle à notre Ville, nous sommes contraints à des procédures légales et administratives, et nous gérons des deniers publics. Cette donnée, vous vous en doutez, est un élément crucial dans notre réflexion et conditionne bien évidemment la mise en œuvre de nos projets, sous peine de mettre en péril notre équilibre budgétaire.

Autre donnée que nous avons d’emblée voulu intégrer dans notre démarche : celle de la participation citoyenne. Des ateliers urbains ont donc été organisés à cet effet par des bureaux extérieurs à la Ville afin de garantir l’objectivité de la démarche.

Il nous a en effet toujours paru essentiel d’embellir cette ville en étroite connexion avec ses habitants, d’entendre les remarques, suggestions, critiques (parfois contradictoires) de ceux qui « vivent » la ville au quotidien, que ce soit les habitants ou les commerçants.

Dans quelle ville, dans quel environnement voulons-nous vivre demain ? Quel cadre de vie voulons-nous laisser à nos enfants, nos petits-enfants et plus largement aux générations qui vont nous succéder sur ce territoire ? Car nous ne sommes que de passage…

C’est la question fondamentale qui implique qu’en nous appuyant sur un certain nombre de diagnostics, sur des préoccupations sociétales, sur des pronostics concernant les modes de vie et les besoins de demain, nous y répondions par une vision suffisamment large et évolutive.

Nous sommes certes confrontés aujourd’hui à des problématiques diverses (par ailleurs largement partagées par d’autres villes belges ou européennes), que ce soit en matière de dynamisme commercial, de désertification du centre-ville ou de mobilité. Systématiquement relayés voire accentués par d’aucuns, ces problèmes qui, je le rappelle, ne sont pas propres à Wavre, entretiennent un climat dénigrant et néfaste pour notre image, sans pour autant relayer les perspectives positives et porteuses d’espoir en l’avenir qui existent cependant.

Nous sommes quant à nous porteurs d’un message optimiste et foncièrement enthousiaste, notamment à destination des investisseurs et des porteurs de projets.

Le renouveau wavrien est en marche, facilité notamment par le fait que la Ville est propriétaire d’une grande part du foncier…

Imbriqués les uns aux autres dans un souci évident de cohérence, tous les projets urbanistiques qui vous sont présentés dans cette exposition s’inscrivent dans les 5 objectifs prioritaires visés par Wavre 2030, à savoir :

  1. renforcer la convivialité et l’attractivité du centre-ville par la requalification des espaces publics afin de réveiller son charme et de positionner Wavre comme une ville incitant à la flânerie et à un shopping-balade agréable et sécurisant. L’espace public doit en effet être un lieu de rencontre et d’échanges et pas seulement un lieu de passage. Le temps du tout à la voiture est révolu. Le bien-être de la personne y est prépondérant. Priorité à l’individu, à l’espace partagé, à une circulation apaisée, au caractère durable, à la présence de l’art, à la refonte de l’aspect actuel quasi essentiellement minéral en faveur d’un coulée verte (la végétation) et d’une coulée bleue (la présence de l’eau, symbole de la vie qui s’écoule paisiblement au gré des fontaines et du cours de la Dyle) ;
  1. 2ème objectif : réorganiser la circulation et le stationnement via la priorité aux modes doux, la construction d‘une rocade et de parkings périphériques ;

 

  1. 3ème objectif : garantir une densité urbaine actuellement largement déficitaire en centre-ville, via la réaffectation des étages vides et la construction de nouveaux logements ;

 

  1. 4ème objectif : pérenniser et accroître le dynamisme commercial en démarquant Wavre comme ville de commerces spécialisés ;

 

  1. 5ème objectif : proposer une offre de services diversifiés, que ce soit en matière d’équipements culturels et sportifs.

 

Je ne peux donc que vous encourager à découvrir ces différents projets :

La Sucrerie, la Passerelle, la Promenade et le Plateau de la Gare, l’Espace des Carmes, les Carabiniers, l’Embellissement du cœur de Wavre, la piscine tant attendue, mais aussi la Plaine de jeux de l’avenue du Centre sportif, la création d’une crèche au zoning nord et de logements sociaux à Wavre et à Limal, le PCAR du Zoning sud sans oublier le Schéma de Développement communal dont le principe a été validé au Conseil communal du mois de juin.

Notre volonté est en effet de permettre à la Ville de disposer d’un outil stratégique d’aménagement du territoire qui intègrera des éléments tels que notamment le renforcement de l’attractivité du centre de Wavre mais également le maintien du caractère villageois de Bierges et de Limal, la valorisation du patrimoine et la gestion des ressources naturelles, la mobilité durable, l’intégration de la dimension économique et commerciale, la réflexion sur les ZACC (zones d’aménagement communal concerté) ainsi que sur l’évolution des permis d’urbanisation en tenant compte des nouveaux types d’habitat (colocation, habitat kangourou,…)

Comme vous pourrez le constater, les dossiers avancent bien…

Non, il ne s’agit pas, comme j’ai pu le lire, de projets répondant à une vision de prestige et de tape à l’œil…

Nous voulons, en concertation avec les Wavriens, donner à Wavre un nouveau souffle, essentiel, une identité propre, intégrant le passé, le présent et l’avenir.

La conforter comme ville accueillante, chaleureuse, à taille humaine, où chacun peut s’épanouir quels que soient ses intérêts, ses forces et ses passions, une ville de rencontre et de projet où chacun a sa place et s’y sent bien.

Avant de vous inviter à découvrir plus avant cet espace, cette vitrine symbole du dynamisme wavrien, je tiens à remercier très chaleureusement tous ceux qui ont rendu possible cette réalisation :

  • Pour la scénographie : l’agence LOVIBOND et plus spécifiquement Jérôme Ronsmans
  • Pour la création des contenus, l’agence HUGGY, notre partenaire COM, et plus spécialement Fabian Gaudissart, Nicolas Galoux et Esteban Hendrickx
  • La société MT Design pour la menuiserie
  • La société Phil Electric pour l’électricité
  • Sans oublier bien entendu nos précieuses ressources internes au niveau de l’administration communale, à savoir :
  • Notre service des Travaux sous la coordination de Paola Lettieri, et notamment Jean-Marie Cordier, Benoit Mayné, Damien Flamant, Didier Kraft et Fabrice Deenen
  • Notre service communication, Caprine, Sophie et Julie
  • Notre service informatique, Stéphane
  • Notre équipe de nettoyage : Youssef, Jean-Baptiste et Bénédicte

 

Françoise Pigeolet

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *