• fr@francoisepigeolet.be

Briser l’hégémonie du MR à Wavre ?

Briser l’hégémonie du MR à Wavre ?

admin No Comments

 

Le 20 septembre 2018, les 4 principaux partis de l’opposition ont annoncé avec grand fracas devant la presse locale que leur but principal était de renverser l’hégémonie du MR, seul parti au pouvoir depuis de trop longues années à Wavre …

Cette annonce m’interpelle fortement pour plusieurs raisons :

  1. Parler d’hégémonie du MR me semble totalement déplacé ! En effet, depuis 1994, c’est une Liste du Bourgmestre qui se présente aux électeurs de Wavre. S’il s’agit en effet d’une liste majoritairement MR, elle a cependant toujours été une liste d’ouverture. Souvenez-vous de la présence sur cette liste des gens comme Jean Noel (PS), Jean Rollin (PS), Roger Van Houtvinck (PS) et René Gillard (PSC) ? Cette fois encore, LB2018 ne déroge pas à ce principe en présentant un large panel de notre société wavrienne. Plusieurs candidats de notre liste ne sont pas affiliés au MR mais se présentent comme « simples citoyens ».
  2. Si, au soir des élections du 14 octobre, une majorité Ecolo, PS, CH+ et Défi se dégage, quel programme commun réaliseront-ils pour les 6 prochaines années ? Celui d’Ecolo ? Celui du PS ? Celui de CH+ ou celui de Défi ? Quand on lit leurs programmes respectifs, on constate beaucoup de divergences sur des thèmes essentiels pour l’avenir de Wavre (mobilité, Hall culturel…). Allons-nous vers le chaos ? Les Wavriens doivent choisir en connaissance de cause sur base d’un projet clair.
  3. A la lecture de ces programmes, je constate que le volet financier n’est pas abordé. Vont-ils faire en sorte que Wavre ne soit plus une des villes de Wallonie où la fiscalité est la plus basse ? Est-ce une attitude citoyenne que de promettre, sans prévoir le coût de ces promesses ?
  4. Le principal argument avancé par l’opposition qui revient à chaque débat, est le manque de démocratie à Wavre… Pourtant, cela fait maintenant plusieurs élections communales que plus de la moitié des électeurs nous fait confiance. S’il y a majorité absolue, c’est l’expression d’un processus démocratique défini dans notre Constitution. Cela ne nous empêche pas de mettre en place une politique participative qui donne la parole aux citoyens comme le montre notre bilan de la législature qui s’achève (ateliers citoyens, plateforme numérique de participation citoyenne, budget participatif, CCPH (Conseil consultatif de la Personne handicapée), Conseil des Jeunes, Conseil communal des Enfants …). Une Commission consultative d’Aménagement du Territoire et un Conseil des Aînés sont également inscrits dans notre programme.
  5. Enfin, au soir des élections du 14 octobre, si cette majorité se concrétise, les règles du jeu feront qu’au sein du parti majoritaire sera nommée bourgmestre la personne qui aura obtenu le plus de voix de préférence. Sur base des résultats de 2012, ce parti serait Ecolo et Monsieur Christophe Lejeune (tête de liste) deviendrait donc plus que probablement Bourgmestre. En 2012, ce dernier avait obtenu 202 voix de préférence … Monsieur Benoît Thoraux (tête de liste CDH) avec ses 997 voix de préférence appréciera… démocratiquement.

 

Françoise Pigeolet

 

Pour consulter notre programme, rendez-vous sur la page https://www.francoisepigeolet.be/communales-2018/programme-lb2018/

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *