• fr@francoisepigeolet.be

Inauguration de « La Sucrerie »

Discours

Inauguration de « La Sucrerie »

admin No Comments

Monsieur le Ministre–Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;

Mesdames les Ministres wallonnes et de la Fédération Wallonie Bruxelles ;

Messieurs les Ministres d’Etat ;

Monsieur le Gouverneur ;

Messieurs les Députés Wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;

Monsieur le Président du Collège provincial ;

Madame et Messieurs les Députés Provinciaux ;

Madame la Première Echevine, Madame et Messieurs les Echevins, Mesdames et Messieurs les Conseillers Communaux et de CPAS ;

Monsieur le Commissaire divisionnaire de la Police locale ;

Mesdames et Messieurs les Bourgmestres ;

Mesdames et Messieurs en vos titres et qualités,

Bienvenue à vous tous,

Nous attendions ce moment depuis si longtemps…

Je voudrais donc vous dire toute l’émotion et la fierté qui sont les miennes et celles de l’ensemble du Collège communal, d’être aujourd’hui parmi vous pour l’inauguration de ce merveilleux bâtiment.

Pour une ville, inaugurer une telle infrastructure est un acte majeur.

Pour un bourgmestre, c’est, faut-il l’avouer, un privilège rare.

Votre présence, si nombreuse et si qualitative, atteste d’ailleurs bien du caractère exceptionnel de l’événement.

Fruit d’une longue gestation qui a déjà fait couler beaucoup d’encre et mis à plusieurs reprises nos nerfs à rude épreuve, ce projet superbe mais compliqué a connu divers aléas qui eurent pour effet d’allonger les délais…

« Il n’y a pas de réussite facile… » disait Proust.

Cette fois, nous y sommes enfin !

Initié et présidé dans sa conception par notre ancien Bourgmestre, Charles Michel, puis concrétisé par une poignée de personnes que j’aurai tout à l’heure à cœur de remercier, ce hall culturel polyvalent constitue un instrument essentiel destiné à nous accompagner dans notre quête de développement.

Symbole de dynamisme dans une zone urbaine actuellement en pleine mutation, outil à la fois culturel, économique et événementiel, la Sucrerie est à la mesure de l’ambition que nous nourrissons pour Wavre.

Désormais tête de pont de notre Ville chef-lieu du performant Brabant wallon, elle constitue le signal d’une ville qui, au lieu de se recroqueviller, s’ouvre, entreprend, se modernise, innove.

Un message d’optimisme et de confiance en l’avenir adressé aux Wavriens mais aussi à l’extérieur.

En tant que fervente adepte de l’économie mauve, j’en suis convaincue :

Faire le pari de la culture tel que nous l’avons fait, c’est se tourner vers l’avenir et contribuer à de nouvelles dynamiques territoriales.

La culture a en effet déjà largement prouvé qu’elle pouvait être un véritable vecteur de croissance contribuant à la dynamique de l’économie générale d’une ville et d’une région en développant son attractivité.

Aux plus sceptiques qui pourraient nous reprocher notre audace, je rappellerai l’exemple de l’Islande qui connut en 2008 la pire crise financière de son histoire. La première mesure d’urgence prise par son Président fut de décréter la construction d’une salle de concert, pour relancer l’emploi mais aussi pour redonner de la confiance en l’avenir. Le projet du Louvre-Lens en France repose sur le même principe.

Car quoi qu’en pensent certains, un centre polyvalent n’est pas un luxe. C’est au contraire un instrument pour aller à la conquête de la croissance. C’est un enjeu vital pour une ville comme la nôtre que de créer l’événement, de montrer son dynamisme et d’attirer les talents.

Et vous me permettrez de détourner la phrase de Voltaire selon lequel « on peut juger du caractère d’un homme à ses entreprises » en affirmant que « l’on peut juger du caractère d’une ville à ses réalisations ».

Fruit d’une véritable volonté politique, ce lieu que nous avons voulu pluriel sera certes amené à répondre aux attentes de la population wavrienne mais aura, de par ses qualités techniques, une portée qui dépassera largement nos frontières communales.

Il m’importe ici de remercier solennellement la Province du Brabant wallon pour le soutien financier important qu’elle a apporté au projet. Le rayonnement du Hall, espace complémentaire à l’offre existante dans notre province, concernera en effet tous les Brabançons.

Je vous invite à présent à découvrir notre Sucrerie dont le nom, vous vous en doutez, n’a pas été choisi au hasard…

Il fait en effet à la fois référence au passé industriel et économique du lieu puisque c’est ici même qu’était implantée l’ancienne sucrerie Naveau qui ferma ses portes en 1975, mais il suggère également toute la douceur des gourmandises culturelles qu’il nous sera donné d’y découvrir…

La Sucrerie, lieu d’ouverture et de rassemblement, lieu de passerelles alliant culture et économie, trait d’union entre tous les publics, peut donc désormais prendre son envol…

Rien cependant n’aurait été possible sans l’implication et le travail de nombreuses personnes que j’ai ici à cœur de remercier, exercice toujours périlleux, tant je crains d’oublier quelqu’un… Je remercie donc :

  • les élus de la mandature actuelle mais également de la précédente, conseillers et échevins, qui ont décidé de soutenir ce projet ;
  • le Collège provincial du Brabant wallon ;
  • les agents de l’administration communale qui ont accompagné le dossier ;
  • les architectes des bureaux  ADE Architects et Montois Partners Architects qui ont conçu ce superbe outil : Messieurs Jean Mathieu, Marc Stryckman, Sébastien Lemaître et Thierry Trenchant ;
  • pour la société LAVALIN spécialisée en Stabilité et Techniques spéciales : Messieurs Freddy Poncelet et Marc Coppen ;
  • pour la société ARTSCENO responsable de la scénographie : Monsieur Philippe Warrand et Madame Clémentine Lebret ;
  • pour l’ Entreprise générale  STRABAG/ MOURY : Messieurs Jean-Louis Decock, André Martin, Hasan Kocak, Thomas Paris, Philippe Junius, Bruno Dupont, Othmane Bari et Eric Coucke ;
  • pour le Bureau d’étude en stabilité BSOLUTIONS : Monsieur Fabian Pirard ;
  • pour la société NIZET, sous-traitant en Electricité : Messieurs Quentin Lebacq et Sébastien Bidoul ;
  • pour la société PUTMAN, sous-traitant en scénographie : Messieurs Benoît Bourez et Johan Deboever ;
  • pour la Banque Belfius : Mesdames Vanessa Thiry et Delphine Rose-Belle ;

Je remercie également Le Réseau d’Energie de Wavre (REW) et notamment son Directeur, Monsieur Roger le Bussy,

ainsi que TVCom, notre télévision communautaire, pour la réalisation des capsules.

Et enfin,

  • Merci à l’équipe de la Régie Communale Autonome Wavrienne : Monsieur Stéphane Laloux, Mesdames Marianne Mignon et Virginie Favart, sous la direction administrative et financière de Monsieur Stéphane Crusnière ;
  • Merci à notre Première Echevine, Madame Anne Masson, par ailleurs Présidente de la RCA, qui, avec une vigilance constante, a assuré le suivi du dossier et du chantier.

Et je terminerai en remerciant l’équipe qui fera vivre notre Sucrerie et lui permettra de prendre son envol, à savoir : Mesdames Anne Ledent et Céline Nogaret ,  Messieurs Jean-Christophe Leurquin, Romain Goossens, Julien Goovaerts et Thomas-Tristan Luyckx .

Cette équipe est pilotée par un directeur qu’il n’est plus besoin de présenter : Patrick de Longrée.

Merci à vous tous, Mesdames et Messieurs, d’avoir rendu possible ce moment.

Pour clore cette inauguration, je veux vous dire à quel point je souhaite que les Wavriens s’approprient ce lieu qui prend vie aujourd’hui. Cette maison imposante est en effet la leur. Elle est une vitrine digne de notre Ville et de son potentiel, le signe de sa bonne santé économique et culturelle.

Certes, les murs sont dressés, mais le travail n’est pas terminé…

A nous, à vous d’utiliser cet outil formidable et de le faire vivre !

Les bâtiments publics sont bien plus que des pierres esthétiquement assemblées. Ils sont des espaces d’expression et de création de la société. Un lieu tel que celui qui nous accueille aujourd’hui n’a de sens qu’en fonction de sa capacité à fédérer, à porter des valeurs qui sont des leviers d’identité, de cohésion sociale, de mobilisation collective.

Bon vent donc à La Sucrerie, symbole du développement de notre ville de Wavre, telle que nous l’aimons et telle que nous la rêvons…

Merci à tous pour votre présence.

Je déclare ouverts les espaces de La Sucrerie et je vous invite à les découvrir.

Bonne visite…

Françoise Pigeolet

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *