• fr@francoisepigeolet.be

Concrètement

  • Depuis plusieurs années, nous menons à Wavre une politique destinée à offrir aux commerçants un terreau favorable : absence de taxes anti-économiques, absence de taxes sur les enseignes, fiscalité basse,…
  •  En 2015, nous avons doté la Ville d’un Schéma de Développement commercial, guide stratégique réalisé par deux bureaux spécialisés qui ont dressé un bilan des forces et des faiblesses de Wavre et élaboré des pistes pour lui donner un nouveau souffle.
  • Une responsable du développement commercial a été spécifiquement engagée par la Ville afin d’assurer notamment le lien avec les commerçants, les candidats potentiels, les propriétaires des cellules vides, les enseignes, les promoteurs,…
  • Depuis plusieurs années, seule ou en collaboration avec l’UCM, la Ville organise à l’intention des commerçants des formations gratuites via des ateliers thématiques : étalages, éclairages, néerlandais, présence sur Facebook mais surtout… formations au numérique. En effet, l‘optimisation de la présence sur le web et les médias sociaux étant devenue une véritable priorité, il me semble essentiel à notre niveau de soutenir nos commerçants en la matière.
  • Il va de soi également que les multiples événements festifs initiés par la Ville visent à drainer des clients potentiels pour nos commerces. Il en va de même pour les éclairages de fin d’année, étoffés d’année en année.
  • Un article budgétaire spécifique consacré à la promotion du commerce et des entreprises wavriennes est inscrit au budget communal :  357.000 euros pour 2018.
  • Un subside communal (12.000 euros en 2018) est annuellement alloué à l’Association des Commerçants.
  • Grâce à l’appui financier de la Ville, le « Week-end du Client », initiative de l’UCM et de COMEOS, peut chaque année être organisé à Wavre qui, cette année 2018, a été choisie comme « ville phare » de Wallonie…
  • Les « Macas d’Or » organisés tous les deux ans, ont pour objectif de mettre à l’honneur les commerçants locaux particulièrement dynamiques et de leur assurer une belle visibilité.
  • La gratuité ponctuelle des parkings ainsi que la restructuration du marché du mercredi visent par ailleurs à attirer davantage de chalands.