• fr@francoisepigeolet.be

Zone de Police Locale

Le maintien d’une politique de sécurité efficace et discrète via notre Zone de Police locale

Sur base des données communiquées par les services de police (dont je tiens à souligner ici l’efficacité), une diminution objective de la criminalité est à constater sur Wavre  (2.781 crimes et délits en 2017 pour 3.383 en 2012).

Parallèlement à ce constat objectif, peut exister un « sentiment » d’insécurité, individuel ou collectif (appelé par les criminologues « criminalité subjective »), basé quant à lui sur des perceptions qui peuvent varier d’un quartier à l’autre, d’une période à l’autre, d’une partie de la population à l’autre, d’un âge à l’autre,…

La décision que nous avons prise d’accroître depuis 6 ans la dotation communale à la Zone de police (hausse de 17%) constitue une preuve, s’il en est, de l’importance que revêt à nos yeux la problématique de la sécurité.

Cet accroissement des moyens permet notamment :

  • Un commissariat accessible 24h/24 et 7 jours/7
  • Un cadre complet
  • Des investissements conséquents mais nécessaires en équipement (sécurisation du commissariat, gilets pare-balles, véhicules, équipements informatiques performants, barrières anti voitures béliers,…)
  • L’accroissement du nombre de caméras de surveillance
  • L’installation de caméras ANPR (reconnaissance automatique de plaques) sur les grands axes
  • L’implantation de radars
  • Le développement d’une politique de prévention (essentiellement vis-à-vis de la jeunesse)
  • La présence de 2 policiers à cheval en été via une convention avec la police fédérale
  • La présence d’un chien au sein de notre Zone de police locale

En collaboration avec la Province du Brabant wallon, un nouveau Règlement général de police a été instauré contre les incivilités et donne lieu à des amendes administratives.

Des P.L.P. (Partenariats Locaux de Prévention) ont été créés dans différents quartiers à la demande et en collaboration avec les habitants concernés.